Usine Gaston ROMANET au Morez-dessus

Pierre Claude ROMANET 1789/1868 né à Combe Froide (Morbier) s’installe en bas de Morez vers 1850. Il est horloger.

Ses 3 fils Joseph Emile, Claude Eugène et Jean Onésime Gédéon ROMANET sont horlogers

Son fils Jean Onésime Gédéon ROMANET crée une activité de fondeur et horloger vers 1870 au Morez dessus après son mariage avec Marie Clémence Morel propriétaire par héritage de nombreux terrains. Il sera fabricant horloger sous son nom ‘’Romanet’’ jusqu’en 1910 où il cède son activité à ses garçons Rollin et Gaston SNC ROMANET Frères.

Les deux frères se séparent en 1926 et Gaston ROMANET exerce son activité de fabricant horloger qui devient la SARL Gaston ROMANET en 1937.

Gaston ROMANET décède en avril 1957.

Le 5 novembre 1957 création de SA Gaston ROMANET et fils avec ses fils, Hubert, André et Lucien actionnaires majoritaires jusqu’au 31 décembre 1978.

Son fils Jean après un bref passage a rejoint les Ets GAULAZ mais reste actionnaire comme Alice sa fille ainée épouse de Faustin GRENIER-BOLEY.

Au début, l’usine était spécialisée dans la fabrication de roues taillées et pièces détachées pour horloges et pendules comtoises, carillons et pièces détachées pour les maisons fabriquant ces articles. Gaston ROMANET était un mécanicien hors pair et il imaginait et créait lui-même ses machines (Il est à noter que les Ets PAGET spécialisés en équipement industriel installé dans l’usine en utilisent encore certaines).

C’est à partir de 1932 que les Ets Gaston ROMANET fabrique le mouvement pour carillon Westminster qui est produit et commercialisé sous la marque déposée ’’JURA ‘’

Des carillons Westminster modernes, des pendules quinze jours à sonnerie heures et demies, des pendules huit jours, sonneries heures et demies à répétition, des pendules sans sonnerie, des horloges de parquet mouvement poids carillon Westminster.

Jusqu’en 1950, les Ets Gaston ROMANET exporte leurs horloges en Afrique, Côte d’Ivoire- Cameroun, Sénégal ; en Indochine ; Madagascar et Algérie etc.... Au Morez dessus, l’usine compte dans ses meilleures années une cinquantaine d’ouvriers. En 1960, 1000 carillons sortaient de son usine chaque mois.

Souvent les mouvements étaient aussi commercialisés par des horlogers qui les vendaient sous leur propre marque notamment dans le nord de la France et à Paris

A partir de 1960, pour résister à la concurrence, les Ets Gaston ROMANET fabrique également des pendules de cuisine et des baromètres.

L’activité s’arrêtera en 1978 avec la retraite des frères ROMANET, Hubert, André et Lucien.

 

Septembre 2016 -Christiane Grenier-Boley fiche pour l expo Morez au fil du Temps Page 1

It appears you don't have a PDF plugin for this browser. No biggie... you can click here to download the PDF file.