L’étude d’un nom souffre de l’absences des registres, de la « volatilité» du nom et prénom, des homonymies, des erreurs du prêtre ou de l'officier de l’état civil et si l’étude reste confinée à une commune.
Ainsi pour Longchaumois, les BMS ne commencent qu’en 1658. Pour les Rousses, il manque la période 1643 1688 et 1707 1736. Les mariages et décès de 1616 à 1643 sont aussi manquant aux Rousses. Les Rousses avant 1616 dépendait de Longchaumois. Idem Prémanon avant 1768.
Pour les autres communes, beaucoup ne commencent qu’en 1737. Morbier a une période longue: baptêmes à partir de 1560 , mariages 1614 et sépultures 1660 avec quelques trous par ci par là. De plus certaines communes autour de notre point d’ancrage Prémanon n'ont pas été relevées entièrement. On n’a pas non plus tous les registres religieux et les séries communales ne sont pas toutes présentes.

 

Désolé, votre navigateur ne peut pas afficher le document.
Vous pouvez malgré tout le télécharger En cliquant ici !